10 Avril 2018

La Suisse est mondialement réputée pour ses banques, montres et chocolats – et son assistance au suicide. Pionnière en la matière, elle a été suivie par les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg, le Canada, et certains États américains et australiens qui façonnent ainsi des approches nouvelles de l’aide médicale à mourir. Dans une entrevue publiée le 10 avril 2018 par 24 Heures Suisse, Samuel Blouin, boursier 2016 de la Fondation, a examiné l’aide à mourir en Suisse ainsi que son application potentielle aux mineurs et dans les cas où des souffrances psychiques sont en jeu. D’après lui, le débat international sur la question de l’aide médicale à mourir reflète combien il peut être difficile pour les pratiques sociales et politiques publiques de concilier différentes perceptions de la fin de vie. En entrevue le 13 avril 2018 sur l'émission « La Matinale » de la radio suisse RTS, le boursier Blouin a aussi exploré les différences entre l'assistance au suicide et l'aide médicale à mourir en Suisse et au Québec, respectivement, et les politiques publiques plus ou moins médicalisantes que ces termes reflètent.

Blouin a coorganisé le symposium de l’HESAV, « Assistances à mourir : comparaison internationale et problématisation sous l’angle des sciences humaines et sociales, » du 9 au 13 avril 2018. Jocelyn Downie, lauréate 2015 de la Fondation et participante au symposium, travaillera à une publication commune sur l’assistance à mourir en Europe et en Amérique du Nord avec le boursier Blouin et les coorganisateurs de la conférence.

Samuel Blouin est un boursier 2016 de la Fondation et un candidat au doctorat en sociologie et sciences des religions aux Universités de Montréal et de Lausanne. Lisez son entrevue dans 24 Heures Suisse ici et écoutez son entrevue sur RTS ici.

Jocelyn Downie est une lauréate 2015 de la Fondation et une professeure au sein des facultés de droit et de médecine de l’Université Dalhousie.

Samuel Blouin

Samuel Blouin (sociologie et sciences des religions, Université de Montréal et Université de Lausanne). À partir d'une enquête de terrain, Samuel examine comment deux modèles d’assistance à mourir, au Québec et à Vaud en Suisse, mettent à l’épreuve les frontières de la médecine, du droit et de la vie.

Boursiers 2016

Jocelyn Downie

La professeure Downie est experte des politiques et des lois en matière de fin de vie, ainsi que de la protection et de la promotion de la santé des femmes.

Lauréats 2015